Skip to content

Qu’est-ce que le traitement hormonal substitutif transgenre ?

Amanda Valentine Dela Cruz
Cet article a été mis à jour le .

Les femmes transsexuelles doivent faire face à beaucoup de choses. Certaines d’entre nous décident même d’aller plus loin encore, atteignant le stade de la transition. Celui-ci prend le nom de « traitement hormonal substitutif transgenre ».

Aujourd’hui, je vais discuter des effets, des coûts et des dangers du raitement hormonal substitutif transgenre. Sachez que ce que je vais écrire ici est le fruit de mon expérience personnelle en tant que femme transgenre. Il ne faut pas considérer que cette source soit supérieure aux informations fournies par un spécialiste.

Pourquoi suivre un traitement hormonal substitutif pour transgenre ?

L’hormonothérapie substitutive (HRT) est un choix. Elle n’est pas imposée et n’est pas non plus nécessaire pour survivre. Cependant, les limites sont floues en ce qui concerne le mot « survie » lorsqu’il s’agit de bien-être.

Techniquement, en tant que femmes transsexuelles, nous pouvons vivre de nombreuses années sans intervention médicale. Cependant, quel genre de qualité de vie une existence aussi longue offrirait-elle à la plupart d’entre nous ? Le dicton « On ne vit qu’une fois » n’est pas populaire sans raison. Je crois personnellement que nous ne sommes pas nées dans ce monde pour la simple raison d’exister.

Aide psychologique

La dysphorie de genre est une réalité. Elle peut être atténuée par l’utilisation d’une thérapie hormonale de substitution. Quand je ne prends pas d’hormones, je me sens comme un homme. Je n’ai pas le sentiment de pouvoir fonctionner correctement. Ma confiance en moi diminue. J’ai l’impression qu’il y a quelque chose qui ne va pas dans chaque fibre de mon corps.

La simple pensée que j’ai suffisamment d’œstrogènes en moi me rend déjà moins anxieuse. Il y a quelque chose de réconfortant dans le fait de savoir que mes niveaux d’hormones sont en accord avec le genre auquel je m’identifie.

Cependant, ne croyez pas que les niveaux d’hormones définissent le genre d’une personne. Cette notion est erronée car certaines personnes transgenres vont parfaitement bien. Elles vivent normalement avec le genre auquel elles s’identifient, sans ressentir le besoin de suivre ce type de thérapie.

Aide physique

L’un des effets les plus appréciés de l’hormonothérapie pour les femmes transsexuelles se présente sous la forme des changements physiques que nous sentons.

L’œstrogène aide à répartir la graisse pour obtenir une silhouette plus « féminine ».

  • il réduit et ralentit également la croissance des poils ;
  • réduit la musculation ;
  • procure une peau plus souple ;
  • dans l’ensemble, donne un éclat plus féminin.

Il agit également sur les phéromones et rend l’odeur de notre transpiration moins « masculine ». Je sais combien cela peut être déroutant. Il n’y a pas vraiment de moyens scientifiques afin de faire la différence entre une odeur masculine et féminine. Pour autant, c’est ainsi que je trouve l’odeur des excrétions humaines plus facile à décrire en termes familiers.

L’hormonothérapie transgenre pour les femmes

Il existe deux principaux types de médicaments que les femmes transgenres utilisent lorsqu’elles suivent un traitement hormonal substitutif. Certains médecins prescrivent les deux types de médicaments. D’autres conseillent de n’en utiliser qu’un seul en fonction des niveaux hormonaux de la patiente.

L’œstrogène

C’est de cela que sont faits les rêves (citant Hilary Duff) lol. L’œstrogène est l’hormone la plus dominante chez la plupart des femmes cisgenres. Comme je l’ai expliqué dans la section précédente, elle a beaucoup d’importance en termes de féminisation.

Celle-ci peut être prise seule. Certaines études démontrent que le fait d’en avoir une quantité élevée peut déjà suffire à supprimer la testostérone. Autrement dit, les hormones masculines. Elle est principalement utilisée pour :

  • atténuer la dysphorie de genre ;
  • réduire l’angoisse, tant émotionnelle que psychologique ;
  • améliorer la fonction sociale et psychologique ;
  • améliorer la qualité de vie ;
  • augmenter le niveau de satisfaction sexuelle.

La FDA n’a pas approuvé le traitement de la dysphorie de genre avec l’œstrogène. De nombreuses recherches indiquent cependant que ce traitement est sûr et très efficace. Si vous avez atteint cette partie de l’article et que vous êtes encore perplexe quant à la dysphorie de genre, laissez-moi vous l’expliquer en termes simples.

Dysphorie de genre = une condition qui consiste à sentir que son identité psychologique et émotionnelle est opposée à son sexe biologique.

Anti Androgène

Cela peut être considéré comme un salut pour la plupart des femmes transgenres qui n’ont pas suivi de traitement hormonal substitutif à un jeune âge. L’hormonothérapie substitutive est généralement recommandée dès l’âge de 16 ans. C’est surtout le cas si la personne prévoit de subir une opération de changement de sexe.

Plus tôt vous supprimez vos hormones masculines, plus vous aurez l’air féminine après avoir dépassé la puberté. Je sais, c’est un peu surprenant. A cet âge, la plupart d’entre nous se demandent encore comment copier le devoir de son meilleur ami sans se faire avoir.

Pour être honnête, j’ai commencé le THS à 16 ans. Dans mon pays, les Philippines, il est très facile d’acheter des pilules contraceptives. Je le savais car j’avais un mentor trans qui m’avait guidée à chaque étape du processus. Mais sachez que les pilules contraceptives ne sont pas des médicaments appropriés pour le THS. La plupart des médecins ne conseillent pas de les utiliser comme méthode de THS.

Effets secondaires de l’hormonothérapie transgenre

Le fonctionnement de l’hormonothérapie substitutive pour les femmes transgenres n’est pas aussi simple que de compter jusqu’à trois. Certaines d’entre nous ne sont même pas susceptibles de la suivre. La raison principale se résume à l’état de santé d’une personne. Par rapport à cela, je vais partager avec vous les effets secondaires communs et les raisons pour lesquelles certaines d’entre nous ne devraient pas adopter ce type d’approche lorsqu’il s’agit de la transition.

Effets secondaires courants de l’hormonothérapie transgenre

Sachez que nos corps et nos conditions de santé sont différents. Ceux-ci peuvent ou non s’appliquer à vous. Sachez que je ne suis pas une sorcière propageant la peur et je ne veux pas vous décourager.

AVANTAGES :

  • moins de dysphorie de genre ;
  • réduction de l’anxiété ;
  • réduction de la dépression ;
  • réduction du Stress ressenti ;
  • augmentation des tissus mammaires ;
  • amélioration de la qualité de vie ;
  • moins de sébum et d’acné ;
  • une peau plus douce ;
  • réduction de la calvitie masculine ;
  • moins de poils sur le visage et sur le corps ;
  • diminution de la stimulation des follicules ;
  • réduction de la taille de la prostate.

INCONVENIENTS :

  • diminution du nombre et de la qualité des spermatozoïdes (si vous prévoyez d’avoir des enfants biologiques) ;
  • diminution du désir sexuel ;
  • reduction de la force physique ;
  • augmentation des variations d’humeur ;
  • intensification des envies de nourriture ;
  • augmentation de la graisse viscérale ;
  • augmentation de la masse grasse ;
  • diminution de la masse corporelle maigre ;

Ni POUR ni CONTRE (selon vos besoins personnels de santé et autres)

  • moins d’érections péniennes ;
  • diminution de la pression artérielle systolique ;
  • diminution de l’hémoglobine et de l’hématocrite ;
  • augmentation du cholestérol LDL ;
  • augmentation des triglycérides ;
  • augmentation de la globuline liant les hormones sexuelles ;
  • augmentation de la prolactine ;
  • diminution de l’hormone lutéinisante.

Dangers de l’hormonothérapie transgenre

Permettez-moi de le répéter, je suis pour ma part sous traitement hormonal substitutif. je n’ai pas créé ce guide pour vous faire peur et vous empêcher de suivre le même traitement. Cependant, je pense que chacun a le droit de connaître toutes les informations relatives à un certain type de traitement médical. Surtout si celui-ci est possiblement fatal.

Les femmes transsexuelles qui suivent un traitement hormonal substitutif peuvent être plus exposées à des problèmes cardiovasculaires comme :

  • les congestions cérébrales ;
  • les crises cardiaques ;
  • les caillots sanguins.

Ce constat est basé sur la plus grande étude de la santé des personnes transgenres, réalisée par le Dr. Darios Getahun.

En outre, cette étude a révélé que les femmes transgenres qui prennent des médicaments pour le THS sont deux fois plus susceptibles de souffrir de thrombose veineuse (caillot sanguin) que les personnes qui ne prennent pas le même type de médicaments. Nous avons également 90 % plus de chances d’avoir une crise cardiaque ou un accident vasculaire cérébral.

Ce ne sont pas les types de risques que l’on prendrait volontairement. Mais là encore, tout se résume à la façon dont vous voulez vivre votre vie et au diagnostic de votre médecin. Si vous avez déjà des problèmes de santé sous-jacents, il est préférable d’éviter complètement l’hormonothérapie substitutive.

Coûts du traitement hormonal substitutif pour les femmes transsexuelles

Le coût de ce type de traitement dépend principalement du pays dans lequel vous vivez. Toutefois, si vous avez la chance de vivre au Canada, les médicaments et l’opération de changement de sexe peuvent vous être proposés gratuitement. A condition que vous ayez passé avec succès les examens de qualification et les évaluations psychologiques.

Dans le reste du monde, cela peut être assez coûteux. Dans certains cas, complètement inaccessible.

Docteurs

Si vous prévoyez de suivre un traitement hormonal substitutif de la meilleure des manières, les visites chez le médecin vont vous coûter cher. Outre la recherche d’un endocrinologue, vous devez également passer plusieurs examens de laboratoire. Dans certains pays, une évaluation psychologique est également indispensable.

Ici, aux Philippines, nous n’avons qu’une seule clinique qui se consacre à la santé des transsexuels. Si vous vivez donc dans le même pays, n’hésitez pas à consulter Victoria by Love Your Self.

Médicaments

C’est ici que vous devrez être réellement préparée. Dans mon pays, le salaire moyen d’un employé de bureau n’est que de 300 dollars par mois environ. Les médicaments de THS coûtent au moins 50 dollars par mois (selon le type de médicament que vous allez prendre).

Si vous n’êtes pas encore prête financièrement, le remplacement hormonal n’est pas pour vous. Ce n’est pas quelque chose que l’on commence et arrête à n’importe quel moment. Ce type de thérapie nécessite une certaine constance.

Devriez-vous faire un THS en tant que femme transsexuelle ?

Je ne suis pas ici pour vous encourager ou vous décourager à réaliser ce type de traitement. J’ai écrit ceci dans le seul but de partager mon expérience quant à l‘hormonothérapie transgenre.

Quelle que soit votre décision, n’oubliez jamais que vous êtes tout d’abord une femme à l’intérieur. Rappelez-vous ce fait au quotidien et votre féminité finira par briller, avec ou sans médicaments.

Avez-vous tiré certains enseignements de ce guide ? Partagez-les s’il vous plaît sur vos réseaux sociaux.

Bonne chance !

xx

Amanda

Publié dans Infos transsexuelles

À propos de l’auteur

Amanda Valentine Dela Cruz
Just a random trans woman playing with makeup and skincare. Loves bacon and the operating table. I'm also the author of the dating guide book Dating Transgender Women for Gentlemen. Know more -> dtwfgbook.com

Articles similaires

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *