Skip to content

Que dit la science sur les personnes transgenres ?

Amanda Valentine Dela Cruz

En 2020, la transphobie existe toujours. Elle est toujours assez apparente, où que vous alliez. Cela va jusqu’à expliquer la transidentité avec des sentiments anti-scientifiques provenant principalement de personnes ultrareligieuses. Ils assimilent les personnes transgenres à des progénitures du diable. Dans l’article d’aujourd’hui, nous allons discuter de la science qui se cache derrière les personnes transgenres et la transidentité.

Ce guide n’a pas été créé pour attaquer un certain groupe de personnes ou pour discréditer les émotions que les gens ont contre les transgenres. Tout ce qui est énuméré ci-dessous est basé sur des faits. Cet article ne sert qu’à des fins éducatives.

La Science des Transgenres

La science qui étudie les facteurs déterminants de ce que serait notre sexe est assez compliquée. En plus des genres binaires (homme et femme), il existe une multitude d’autres cas qui impliquent parfois une transition ; et c’est là que la transidentité entre en jeu.

scientifiques

Aux États-Unis, seulement 0,3 % des personnes s’identifient comme étant des personnes transgenres. C’est peut-être la raison pour laquelle les études sur cette tranche de la population sont souvent discréditées et ne reçoivent pas suffisamment d’attention. En outre, les études psychologiques sur les personnes transgenres ne sont pas suffisamment respectées pour que la majorité des gens croient en leur existence.

Cependant, selon des études biologiques, l’identité de genre est génétique. Les études sur la génétique des personnes transgenres ont commencé à la fin des années 90. Pourtant, même à présent de nombreux détracteurs sont encore réticents à digérer les faits.

Une façon de vérifier si un trait (qui peut aller de la couleur des cheveux à la prédisposition au cancer) est lié à la génétique et à l’environnement est généralement l’utilisation D’ÉTUDES de JUMEAUX.

Les jumeaux identiques partagent le même bagage génétique et, souvent, le même environnement. Cependant, les faux jumeaux (non identiques) ne partagent que la moitié de leurs gènes. Mais ils sont souvent également élevés dans le même environnement. Si les véritables jumeaux partagent une caractéristique de plus que les faux jumeaux, c’est probablement lié à la génétique. De plus, plusieurs études ont montré que les vrais jumeaux sont plus souvent des personnes transgenres que les faux jumeaux. Cela en dit long sur la génétique liée à la transidentité.

Les gènes qui pourraient être responsables de la transidentité

Selon des études, les cellules cérébrales des femmes transgenres ressemblent davantage à celles des femmes cisgenres (assignées ainsi à la naissance et s’identifiant comme des femmes) qu’à celles des hommes cisgenres (assignés à la naissance et s’identifiant comme des hommes). Deux zones sexuellement dimorphiques (ce qui diffère entre les hommes et les femmes) du cerveau sont souvent comparées entre les femmes et les hommes.

boite de pétri

Le noyau du striatum (BSTc) et le noyau sexuellement dimorphe des femmes transgenres ressemblent davantage à ceux des femmes cisgenres qu’à ceux des hommes cisgenres. Cela suggère que la structure générale du cerveau de ces femmes correspond à leur identité de genre.

En outre, deux équipes de recherche indépendantes ont découvert en 1995 et 2000 que le BSTc des personnes transgenres ayant transitionné de l’homme à la femme (MTF) ressemble davantage à celui d’une femme cisgenre, tant en taille qu’en densité cellulaire.

Qu’est-ce qui cause le Transgenderisme ?

Maintenant que vous connaissez la science qui se cache derrière les personnes transgenres et que vous savez que la génétique a un rapport avec le fait que certaines personnes sont transgenres, il est également temps pour vous d’aborder l’aspect psychologique du transgenderisme.

En psychologie, il a été prouvé que la transidentité existe à cause d’un trouble mental appelé dysphorie de genre. Il s’agit d’un trouble qui touche les personnes dont l’identité sexuelle ne correspond pas au sexe qui leur a été attribué à la naissance.

Il est plus facile d’identifier une personne qui souffre de dysphorie de genre qu’un individu transgenre à cause de sa génétique. Les personnes transgenres manifestent la plupart du temps les traits d’une personne trans simplement par leur penchant envers les aspects qui sont plus associés au genre auquel elles s’identifient.

La dysphorie de genre est assez courante chez les personnes transgenres et varie en termes d’intensité. C’est pourquoi certaines choisissent de subir une chirurgie de réassignation sexuelle (CRS) et d’autres non. Certaines personnes trans se font opérer du haut du corps (ablation ou augmentation des seins) et sont tout à fait heureuses ainsi. D’autres ne veulent pas subir d’opération du tout.

Hormonothérapie substitutive

La majorité des dysphories de genre des personnes trans est traitée à l’aide de l’hormonothérapie substitutive (HTS). C’est ce qui leur fournit les médicaments nécessaires pour obtenir les caractéristiques physiques et mentales qui correspondent mieux à leur véritable identité de genre.

pilules, masque et seringue

Cependant, sachez que la THS et la CRS ne sont pas les seuls facteurs qui déterminent si une personne est vraiment transgenre. Comme il a été mentionné antérieurement, la dysphorie de genre varie en intensité.

Pourquoi il est Important de connaître la Science des personnes Transgenres

La raison pour laquelle il faut connaître les bases du transgenderisme, et plus particulièrement la science qui l’étudie, est d’enseigner aux gens que les personnes transgenres ne sont pas sortis de nulle part. Ils existent pour une raison. Ils méritent une place dans ce monde. Il s’agit également de les catégoriser correctement. La transidentité est souvent confondu avec l’homosexualité, ce qui est assez courant dans de nombreux pays.

femme transgenre

Certaines personnes pensent que les femmes transgenres et les hommes gays sont identiques et que les lesbiennes sont identiques aux hommes transgenres. C’est incorrect et cela donne une fausse image de chaque communauté.

De plus, les personnes transgenres sont un groupe de personnes qui subissent beaucoup de discrimination. Elles subissent de nombreux traumatismes qui les privent de leur dignité. Elles ne bénéficient pas de la même égalité de chances dont bénéficient les personnes cisgenres sans effort, qui sont entre autres :

  • l’éducation ;
  • l’emploie ;
  • l’accès aux institutions ;
  • l’acceptation ;
  • et plus encore.

Et il n’y a pas que cela. Dans certains pays, le fait d’être transgenre peut s’avérer fatal, ce dont nous parlerons dans la prochaine section.

Soutien pour les personnes transgenres

Chaque mois, des personnes transgenres, et plus particulièrement des femmes transgenres, sont tuées en raison de leur identité de genre. Il semble que ce soit une bataille sans fin et que la seule façon d’y mettre un terme est d’aider.

personne transgenre

Si vous connaissez quelqu’un qui subit des violences et que vous souhaitez lui apporter votre aide, vous pouvez sauver une vie en contactant les lignes d’assistance téléphonique ci-dessous.

Trop de vies ont déjà été perdues. Combien d’autres en faudra-t-il encore ? Il n’est jamais trop tard pour faire le bien. Si votre cœur pense qu’il est temps d’arrêter ces crimes, la meilleure chose à faire est de sensibiliser les gens.

Les personnes transgenres, comme vous, méritent une vie digne. Leur existence doit être reconnue. Ils méritent également le respect. Veuillez partager cet article sur vos réseaux sociaux pour mettre fin à la stigmatisation dès aujourd’hui.

Publié dans Infos transsexuelles Mots-clés #

À propos de l’auteur

Amanda Valentine Dela Cruz
Just a random trans woman playing with makeup and skincare. Loves bacon and the operating table. I'm also the author of the dating guide book Dating Transgender Women for Gentlemen. Know more -> dtwfgbook.com

Articles similaires

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *